DES AUTOMOBILISTES DéPLORENT L’éTAT DE LA ROUTE QUI MèNE à MURRAY BEACH

Des touristes et des résident déplorent l'état de la route qui mène au parc provincial de Murray Beach, dans le sud-est du Nouveau-Brunswick. Des parties de la route 955 s'effritent depuis de nombreuses années, selon un groupe de citoyens qui accuse le gouvernement d'inaction.

La route 955, qui longe le détroit de Northumberland pour rejoindre le pont de la Confédération et le parc provincial de la plage Murray, s'effrite depuis des années, selon Stephen Robb, propriétaire du Loella's Country Market de Little Shemogue.

C'est tout simplement ridicule que le gouvernement provincial ait laissé cette route se détériorer jusqu'à son état actuel dit-il.

Il ajoute que l'été dernier, tous ses clients faisaient des commentaires sur l’état dégradé de la route. Avec quelques résidents de la région, ils ont créé un groupe qui fait des démarches auprès du gouvernement provincial, afin que la route soit réparée.

Alors que la plupart des routes ont une largeur de 10 pieds, il y a des zones de la route qui ne font plus que sept pieds de large en raison de la détérioration, selon le commerçant.

Les accotements de la route s'affaissent à certains endroits, et à d'autres, la végétation sur le bord de la route est tellement envahissante qu'il est impossible de voir arriver les voitures ou les animaux sauvages dans les virages, soutient-il.

L'état de l'autoroute ne fait aucun bon sens compte tenu de la somme d'argent que la province a investi pour rendre Murray Beach attrayante aux yeux des touristes, dit Stephen Robb.

Il souligne que lors d’une rencontre avec la ministre du Tourisme, Tammy Scott-Wallace, elle lui a dit que la réparation de la route serait une priorité à l'avenir. Mais lors d’une autre réunion avec le ministère des Transports, il allègue qu'on lui a dit le contraire.

Jason Hoyt, porte-parole du ministère du Tourisme de la province, assure que le gouvernement a investi près de 140 000 $ cette année pour des travaux le long de la route 955 afin de remplacer de niveler l'asphalte dans certaines sections et de gérer la végétation.

La route jugée « atroce »

Des campeurs qui ont fait la route 955 pour se rendre à Murray Beach expliquent que la route est atroce et dangereuse.

Une touriste, Heather Dykeman, dit avoir visité de nombreux parcs provinciaux, mais qu'elle n’a jamais vécu une telle expérience.

Nous avons été choqués par l'état de la route pour arriver jusqu'ici, explique-t-elle.

Un résident de Miramichi en vacances dans le secteur, Larry Carroll, juge que le camping est agréable, mais que la route peut par endroit être un peu effrayante.

Il y a une section où il y a probablement un quart de la route qui a été emporté, dit-il.

Le commerçant Stephen Robb croit pour sa part que la détérioration va finir par nuire au secteur touristique de la région.

D'après le reportage de Jonna Brewer de CBC

2024-07-09T22:12:26Z dg43tfdfdgfd