LE NOUVEAU TRAVERSIER DE MARINE ATLANTIQUE ENTRERA ENFIN EN SERVICE MERCREDI

Le nouveau navire de Marine Atlantique entrera enfin en service, mercredi soir, après des semaines de problèmes techniques qui ont perturbé de nombreuses traversées et les plans de milliers de passagers.

La liaison estivale offerte par la société de la Couronne entre Argentia, à Terre-Neuve-et-Labrador, et North Sydney, en Nouvelle-Écosse, sera donc enfin rétablie.

Avec un navire, les problèmes mécaniques peuvent arriver n’importe quand. Malheureusement pour nous, c’était au début de la saison estivale, regrette le gestionnaire des communications de Marine Atlantique, Darrell Mercer.

On sait bien que nos clients ne sont pas contents, reconnaît celui qui se veut rassurant, malgré tout. Il souligne que les derniers essais en mer se sont déroulés sans problème et que les premiers passagers de la saison pourront embarquer mercredi soir à North Sydney.

Débris dans le carburant

La traversée inaugurale du navire Ala’suinu, construit en Chine et capable de transporter 1000 passagers, devait être effectuée le 14 juin. Pourtant, des débris ont été détectés dans le carburant du traversier pendant qu’il se rendait au Canada, entraînant des problèmes mécaniques et des réparations complexes.

La traversée inaugurale avait d’abord été reportée au 24 juin, mais d’autres débris ont été trouvés dans le système de lubrification du traversier, reportant sa remise en service.

Pendant presque un mois, les traversées d’Argentia ont été redirigées vers Port aux Basques, une municipalité à 850 km de route à l’ouest. Darrell Mercer estime qu’entre 7000 et 8000 passagers ont vu leur réservation changer à la dernière minute.

Ce n’était pas une situation idéale pour nos clients. La distance entre Port aux Basques et Argentia, c’est plusieurs heures de route, affirme Darrell Mercer.

La traversée entre Port aux Basques et North Sydney, qui est offerte à longueur d’année, dure entre cinq et sept heures. La liaison entre Argentia et North Sydney est offerte pendant la saison touristique seulement et dure environ 16 heures.

Marine Atlantique a offert des bons d’achat de 200 $ par adulte et de 100 $ par enfant aux passagers dont la traversée a été reprogrammée, une indemnisation critiquée par plusieurs voyageurs.

Une situation qui nuit au secteur touristique?

Marine Atlantique loue l’Ala’suinu pendant au moins cinq ans. La société dit avoir travaillé en étroite collaboration avec le propriétaire du navire, l'entreprise suédoise Stena, pour rectifier les problèmes mécaniques le plus rapidement possible.

Darrell Mercer n’a pas pu détailler les impacts financiers des traversées annulées, mais affirme que des discussions se poursuivent avec Stena sur les coûts engendrés par les problèmes mécaniques.

Il rappelle que lorsque les travaux ont été achevés en Chine et que le navire a eu le feu vert pour partir vers le Canada, Marine Atlantique a décidé ne pas transiter le canal de Suez à cause des nombreuses attaques en mer Rouge et l'instabilité politique de la région. Cette décision a réduit la période qu'il lui restait pour effectuer les réparations avant la saison estivale.

Le 28 juin, le ministre provincial du Tourisme, Steve Crocker, et l’organisme Hospitality NL, qui représente les entreprises touristiques de Terre-Neuve-et-Labrador, ont affirmé que les problèmes du traversier étaient complètement inacceptables et nuisaient à la réputation du secteur.

2024-07-09T19:44:41Z dg43tfdfdgfd